Récit d’une étudiante diplômée

Candy Prétot, diplômée de la HEG-fr et âgée de 30 ans a un parcours des plus originaux. Elle a fait son collège et a ensuite travaillé pendant 6 ans dans l’horlogerie. Par la suite, elle a décidé de se lancer de manière indépendante et a fait des études de naturopathe. Après 2 ans d’indépendance, elle en a eu marre. Cette jeune diplômée a donc voulu changer de voix et a décidé de recommencer une formation, qui est autre que le Bachelor en économie d’entreprise proposé par la Haute école de gestion.

recit_etudiante

Vous allez sûrement vous demander : mais pourquoi cet établissement ? Mme Prétot avait une idée bien précise de ce qu’elle recherchait. En effet, elle voulait une formation qui combine la conduite d’équipe, les ressources humaines, la finance et management. la HEG-FR était donc faite pour elle.

La Haute école de gestion lui a apporté beaucoup de connaissances, à la fois théoriques mais aussi pratiques. En effet, ce Bachelor en économie d’entreprise lui a permis d’entrer dans un programme Trainee où elle peut désormais mettre en pratique tout ce qu’elle a appris dans les modules pendant ses 3 années de formation.

Selon Candy, la HEG Fribourg dispose de beaucoup de points forts. Elle propose une formation de base où toutes les palettes du management, de la finance, du marketing, de la comptabilité, etc. sont abordées. Cela est un élément très intéressant qui permet d’avoir un esprit de généraliste en économie. Cependant, même si l’école soutient beaucoup ses étudiants, il manque, selon Mme Prétot, un lien entre le Bachelor et la vie active.

Candy Prétot recommanderait sans hésiter la Haute école de gestion à toutes les personnes qui désirent un environnement de travail en petit groupe, où les classes sont agréables et où le contact humain est mis en avant.

Elle retient de son cursus à la HEG Fribourg – et a envie de le donner comme conseil à tous les étudiants ou futurs étudiants – que « La Haute école de gestion, ce n’est pas un sprint, c’est un marathon ». Selon elle, c’est important de savoir qu’un marathon cela se prépare et cela se travaille. Cette jeune diplômée dit également qu’avec cette formation, on est sur du long terme. Il faut toujours fournir un petit effort et travailler pour y arriver, car on ne peut pas rattraper un marathon en faisant un sprint.

Interview réalisée par Gwendoline Chassot et Lydia Rossier

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s